L’histoire d’une mouche qui devient sourde…

Connaissez-vous l’expérience suivante ?  

Un chercheur a enfermé une mouche dans une boite transparente et a mis la musique à fond. Résultat, la mouche s’est mise à voler dans tous les sens.

Ensuite, il a coupé les ailes de la mouche et à branché à nouveau la musique à plein volume. La mouche n’a pas bougé.

Conclusion : quand on coupe les ailes d’une mouche, elle devient sourde !

Etonnant, non ?  

Plus étonnant encore, l’autre jour quelqu’un m’a dit qu’il avait investi sur les marchés financiers, et que face aux fluctuations erratiques des actions, il avait coupé sa position et allait tout mettre à la Caisse d’Epargne…   Méfions nous des conclusions hâtives !!!   Certes, je n’ai rien contre l’écureuil qui au demeurant est même un animal sympathique. Pour autant, de nombreuses autres possibilités plus réjouissantes sont ouvertes…

N’oublions pas que les marchés financiers sont tout sauf un long fleuve tranquille. Mais in fine, pour qui sait être patient et sélectif, l’horizon peut être radieux. Rappelons que sur un siècle d’antériorité, et dès lors qu’on les conserve au moins 15 ans, les actions battent tous les autres supports d’investissement.  

Conclusion : ne coupez jamais les ailes des mouches.      

Guy Roos    

Réactions et commentaires

L’histoire d’une mouche qui devient sourde…

Ajouter un commentaire